Revendications - Page 2

  • A compter du 04/05, nouveautés sur la mise à disposition des masques chirurgicaux pour les salariés exercant dans le cadre d'activités à domicile

    masque-coronavirus-auxiliaires-de-vie-660x330.png

    * Les nouveautés au 04/05/2020 en bleu

    « Le ministère de la Santé vient d’autoriser un circuit spécifique de délivrance de masques chirurgicaux aux assistants de vie intervenant, pour les actes essentiels à la vie quotidienne, auprès des particuliers employeurs les plus vulnérables personnes âgées de plus de 70 ans ou bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et aux personnes en situation de handicap percevant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), Allocation Compensatrice pour Tierce Personne (ACTP), l'Allocation d'Éducation Enfant Handicapé (AEEH), la Majoration pour Tierce Personne (MTP) ou  titulaire d’une carte d’invalidité à 80% ou d’une carte mobilité inclusion.

     

    Pour les assistants de vie intervenant auprès de particuliers employeurs en situation de handicap et bénéficiaires de la PCH,  Allocation Compensatrice pour Tierce Personne (ACTP), l'Allocation d'Éducation Enfant Handicapé (AEEH), la Majoration pour Tierce Personne (MTP) ou  titulaire d’une carte d’invalidité à 80% ou d’une carte mobilité inclusion :

    • Se rendre en pharmacie d’officine et retirer neuf masques par semaine par particulier employeur dont il s’occupe,

    • Présenter des justificatifs : un exemplaire papier d'un bulletin de salaire CESU récent, une pièce d’identité, l'attestation spécifique Personnes en situation de handicap (en cliquant ici) de l'URSAFF pour la mise à disposition des masques à remplir par l'employeur et le salarié chaque semaine et la notification PCH de son employeur.

     

    Pour les assistants de vie intervenant auprès de particuliers employeurs âgés de plus de 70 ans ou bénéficiaires de l’APA :

    • Se rendre en pharmacie d’officine et retirer trois masques par semaine par particulier employeur dont il s’occupe,

    • Présenter des justificatifs : un exemplaire papier d'un bulletin de salaire CESU récent, une pièce d’identité et l'attestation spécifique "personnes âgées" (en cliquant ici) de l'URSAFF pour la mise à disposition des masques à remplir par l'employeur et le salarié chaque semaine.

     

    Je vous mets le lien du message d'alerte de la DGS en date du 07/04 expliquant la délivrance des masques en pharmacie (cliquez içi)

     

    Avec tout cela, les pharmaciens ne doivent pas refuser de fournir des masques aux salariés (sauf évidemment s'ils sont en rupture de stock) - si c'était le cas, merci de nous en faire part.

     

    Pour en savoir plus, vous pouvez lire l'article sur faire-face (et sa partie commentaires) : https://www.faire-face.fr/2020/04/06/faq-handicap-coronavirus-enfin-masques/

  • Soutien à l'association APF France handicap du Tarn - cagnotte en ligne

    Se reconstruire suite à l'incendie ayant détruit nos locaux

    Origine du projet

    Dans la nuit du 28 au 29 Mars 2020, les locaux de la délégation départementale du Tarn ont été totalement détruits par un incendie. Nous avons tout perdu, plus de 40 ans d’histoire à travers nos archives, notre matériel informatique, les dons en nature collectés pour nos Braderies-Brocantes, et surtout notre véhicule adapté un Crafter permettant le transport de personnes en situation de handicap. Ce véhicule était un élément vital, important pour notre délégation car il était le lien entre la délégation et ses adhérents. 

     Il joue un rôle primordial dans la rupture de l’isolement et éviter la solitude des personnes.

    A quoi servira l'argent collecté ?

    L'argent récolté permettra de remettre en route notre délégation dès la fin du confinement. Nous pourrons ainsi racheter du mobilier, du matériel informatique nécessaire à nos actions locales ; et surtout un véhicule adapté pour pouvoir continuer nos activités d’entraide et ainsi aider les personnes en situation de handicap n’ayant pas de véhicule à garder une vie sociale.

    ==> merci de votre aide

  • Mise à disposition des masques chirurgicaux pour les salariés exercant dans le cadre d'activités à domicile

    masque-coronavirus-auxiliaires-de-vie-660x330.png

    « Le ministère de la Santé vient d’autoriser un circuit spécifique de délivrance de masques chirurgicaux aux assistants de vie intervenant, pour les actes essentiels à la vie quotidienne, auprès des particuliers employeurs les plus vulnérables [personnes âgées de plus de 70 ans ou bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et aux personnes en situation de handicap percevant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH)"

     

    Pour les assistants de vie intervenant auprès de particuliers employeurs en situation de handicap et bénéficiaires de la PCH :

    • Se rendre en pharmacie d’officine et retirer neuf masques par semaine par particulier employeur dont il s’occupe,

    • Présenter des justificatifs : un exemplaire papier d'un bulletin de salaire CESU récent, une pièce d’identité, l'attestation spécifique PCH (en cliquant ici) de l'URSAFF pour la mise à disposition des masques à remplir par l'employeur et le salarié chaque semaine et la notification PCH de son employeur.

     

    Pour les assistants de vie intervenant auprès de particuliers employeurs âgés de plus de 70 ans ou bénéficiaires de l’APA :

    • Se rendre en pharmacie d’officine et retirer trois masques par semaine par particulier employeur dont il s’occupe,

    • Présenter des justificatifs : un exemplaire papier d'un bulletin de salaire CESU récent, une pièce d’identité et l'attestation spécifique "personnes âgées" (en cliquant ici) de l'URSAFF pour la mise à disposition des masques à remplir par l'employeur et le salarié chaque semaine.

     

    Je vous mets le lien du message d'alerte de la DGS en date du 07/04 expliquant la délivrance des masques en pharmacie (cliquez içi)

     

    Avec tout cela, les pharmaciens ne doivent pas refuser de fournir des masques aux salariés (sauf évidemment s'ils sont en rupture de stock) - si c'était le cas, merci de nous en faire part.

     

    Pour en savoir plus, vous pouvez lire l'article sur faire-face (et sa partie commentaires) : https://www.faire-face.fr/2020/04/06/faq-handicap-coronavirus-enfin-masques/

  • Covid-19, handicap et aidants : les nouvelles mesures ministérielles

    aidant-handicap-812x472.jpg

    Le 4 avril à l’occasion d’une conférence de presse, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État en charge des personnes handicapées, ont annoncé de nouvelles actions pour prévenir l’épuisement des aidants.

    Ces mesures sont organisées autour de deux principes d’action :

    1. Anticiper et organiser une prise en charge à l’hôpital lorsque cela est nécessaire.
      • En cas d’hospitalisation, présence d’un aidant professionnel ou familial auprès de la personne handicapée envisagée à titre exceptionnel, lorsque l’établissement de santé n’est pas en mesure d’apporter l’accompagnement nécessaire.
    2. Renforcer la continuité de l’accompagnement médico-social pendant la durée de l’épidémie, et apporter la plus grande vigilance à l’identification des besoins de répit des aidants exposés à un risque d’épuisement physique et psychique, ainsi qu’aux besoins de soutien des personnes isolées.
      • Possibilité de relayage à domicile dans des conditions sécurisées du point de vue sanitaire, ou celle, exceptionnelle et sous réserve d’un accord de l’autorité sanitaire, d’un accompagnement de manière individualisée par un professionnel dans les espaces extérieurs des établissements médico-sociaux.
      • En cas de difficulté très importante dans le maintien à domicile, proposition d’un accueil temporaire en hébergement par les professionnels, sans formalité auprès de la MDPH, pour 7 à 14 jours renouvelables dans le respect des consignes sanitaires.

    Pour consulter le détail des annonces : cliquez ici

  • La Web Radio "Roue Libre" d'APF France Handicap - participez aux émissions les mardi et jeudi de 14h30 à 15h30

    radio roue libre.JPG

    Créée, pensée et animée par des adhérents, bénévoles et salariés d'APF France handicap d'Ile-de-France, la webradio "Roue Libre" fait la part belle aux échanges libres entre auditeurs, aux débats sociétaux et aux divertissements !

    Imaginée et dans nos petits papiers depuis quelques temps, la crise sanitaire nous oblige à nous adapter et à être créatifs. Les situations d'isolement s'étant intensifiées, il nous a semblé naturel de nous mobiliser pour recréer des liens entre nos adhérents, bénévoles, activistes mais aussi en partenariat avec d'autres organisations.

    Nous avons donc décidé, vue l'urgence actuelle, de lancer la radio dès mardi 7 avril 2020. Diverses émissions seront proposées au fur et à mesure de son développement et garniront le planning des émissions, Nous commençons avec seulement deux émissions d'une heure par semaine, l'ambition est d'avoir une offre plus complète.

     

    Capture.JPG

  • Crise sanitaire : les constats et propositions de France Assos Santé sur l'organisation des soins

    index.png

    Dans le cadre de la crise sanitaire liée à l’épidémie covid-19, France Assos Santé publie une note sur l’organisation des soins (lien).
     
    Le représentant des usagers du système de santé présente les inquiétudes et réflexions des associations à partir de témoignages de terrain. Il appelle les pouvoirs publics à prendre en compte ses recommandations.

    En matière de continuité des soins, l’Union nationale souligne en particulier que le système « doit prendre en compte l’ensemble des vulnérabilités des personnes ».
    Elle revient sur la déprogrammation d’actes médicaux, nécessitant une « totale transparence des offreurs de soins ». France Assos Santé s’inquiète notamment des conséquences psychologiques pour les patients. Sa note présente un focus sur la santé mentale de la psychiatrie, alertant sur le manque de matériel de protection « encore plus important » dans ce secteur.  Pour le collectif, la priorisation des patients aux lits de réanimation doit- être « respectueuse des droits des usagers ».
     
    Enfin, France Assos Santé pointe « la nécessité de positionner les représentants des usagers en soutien du dispositif de crise et de post-crise ».