• Accès aux personnes à mobilité réduite à l'étang de Luisant - Merci

    4917710.jpeg

    Dans la continuité des travaux déjà réalisés, la municipalité poursuit la réfection des berges de l'étang et va procéder au remplacement du city stade.

    La piste en calcaire autour de l'étang, devenue peu praticable, est en train d'être rénovée. Longue de 1,7 km, elle va être élargie pour « permettre une meilleure cohabitation vélos et cyclistes et un accès aux personnes à mobilité réduite »,

    ==> la suite

  • Vivre à domicile : des conditions à (re)penser ? le 14 et 15 Octobre à Montrouge

    Capture d’écran 2020-09-16 114618.png

    Les Rencontres scientifiques de la CNSA sont maintenues et se transforment ! En 2020, elles deviennent les Rencontres CNSA recherche & innovation.

    Invitation à une réflexion ouverte, les Rencontres 2020 « Vivre à domicile : des conditions à (re)penser ? » mobiliseront les apports de la recherche pour interroger les enjeux, les principes, les caractéristiques et les perspectives de la réponse domiciliaire et du choix du « chez-soi » pour les personnes âgées et les personnes en situation de handicap.

    ==> la suite

  • Rapport accessibilité 2019 de la SNCF

    Capture.JPGCliquez sur l'image pour consulter le rapport

    La SNCF publie son rapport d'accessibilité pour l'année 2019. Vous y trouverez tous les éléments facilitant la compréhension du fonctionnement de cette organisation en matière d'accessibilité.

    Parmi les points traités : la réorganisation du groupe SNCF, la loi d'orientation des mobilités (LOM), l'actualité règlementaire européenne, la présentation des équipements et aménagements d’accessibilité en gare, les services d'assistance et d'information, ainsi que la collaboration avec les partenaires associatifs en fil rouge.

  • CIH et accessibilité : courrier au Premier ministre

    Capture.JPG

    Le 9 septembre 2020, APF France handicap a adressé un courrier d'interpellation au Premier ministre en vue du prochain Comité Interministériel du Handicap (CIH) sur le sujet de l'accessibilité.

    Le 6 juillet dernier, nous alertions déjà le Gouvernement sur nos inquiétudes relatives à la prise en compte de l’accessibilité par les collectivités locales et les propriétaires publics et privés dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons.

    Nous avons noté avec satisfaction que l’accessibilité des bâtiments de l’État et du transport public (SNCF) figurait dans le plan de relance présenté la semaine dernière. Ce dernier prend en partie en compte nos demandes, même si aucune mesure contraignante ne figure en contrepartie des financements publics. Sur ce sujet, nous souhaitons que toutes les aides publiques afférents au plan de relance soient conditionnées au respect des obligations légales et règlementaires en matière d’accessibilité.

    Pour autant, 5 ans après la mise en œuvre du dispositif des Ad’AP qui prolongeait les échéances fixées par la loi du 11 février 2005 – dispositif que nous avions fortement contesté à l’époque - nous constatons à nouveau des reports d'engagements et le non-respect d’obligations règlementaires. Cette question de l’accessibilité des bâtiments publics et privés, de la voirie, des transports ne nous semble plus figurer à l’agenda politique.

    Aussi, à l’occasion du CIH qui sera organisé prochainement, nous souhaitons et nous attendons que l'accessibilité soit l’un des thèmes abordés lors d'une table ronde tenues en Région. Afin de tracer une feuille de route « accessibilité » pour la fin du quinquennat, et cela malgré les contraintes liées à la crise, mais aussi avec le souci de participer à la relance de notre économie.

    APF France handicap, tant au niveau national que régional, est prête à participer activement à la préparation de ce CIH, sur ce sujet notamment, avec les ministres et leurs collaborateurs concernés, en lien avec le secrétariat général du CIH et le CNCPH.

    Pour lire le courrier adressé à Jean Castex, cliquez ici

  • Le dispositif "Du répit à domicile pour les aidants"

    Le projet « Du répit à domicile pour les aidants » permet de mettre en place un moyen de garde ponctuel pour offrir un temps de répit à l’accompagnateur de la personne en situation de handicap.

    Ce temps permet de recentrer du temps pour le dédier aux sorties du quotidien (aller à la banque, rdv chez le médecin, etc.) mais également pour faciliter les démarches d’insertions professionnelles de l’accompagnateur.

    Ce dispositif est destiné aux familles en précarité financière (revenu global du foyer inférieur à 1100€ avec les aides financières caf, etc.) et dont l’un des membres est en situation de handicap.

    Le soutien de l’AMP est un dispositif gratuit sous réserve d’adhésion aux PEP 28.

    Pour plus de renseignement vous pouvez joindre Aurélie GRAVILLON au 02.37.88.14.14 ou par mail responsableprojet@pep28.asso.fr

    vyoq0.png

  • Assemblée générale 2020 d'APF France Handicap le samedi 26/09 de 14h à 17h30 à Tours

    Capture.JPG

    Dans le cadre des règles édictées par le Gouvernement, les modalités d'organisation de cette assemblée générale ont été arrêtées par le conseil d’administration dans sa séance du 19 juin 2020, ainsi :

    • Elle se déroulera dans 14 sites en région, reliés entre eux en visioconférence
    • Le nombre de participants sur chaque site sera limité par les règles sanitaires.

     

    Cher.e adhérent.e, 

    A trois semaines de l’assemblée générale 2020 d’APF France handicap, il reste quelques places disponibles pour participer à la séance qui se tiendra à Tours, pour les adhérents de la région Centre Val de Loire. 

    Si vous êtes adhérents depuis le 1er septembre 2019 au moins, nous vous invitons à vous inscrire dès maintenant avec ce formulaire en ligne CLIQUEZ ICI

    Si vous ne pouvez pas venir, vous pouvez donner votre pouvoir de vote à un autre adhérent de votre région avec ce formulaire CLIQUEZ ICI

    Retrouvez tout l’information concernant l’Assemblée générale 2020 sur la plateforme Participer CLIQUEZ ICI 

    Bien associativement 

    Pour le comité de pilotage de l’AG 2020. 

  • Rentrée 2020 : ce qu’il faut savoir

    information-cole-inclusive-69393.jpg

    Le 26 août, le Ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a tenu sa conférence de presse de rentrée en présence de Sophie Cluzel. Dans un contexte particulier de crise sanitaire, les Ministres ont détaillé les mesures et dispositifs prévus pour une rentrée scolaire obligatoire de tous les enfants le 1er septembre 2020, y compris les enfants en situation de handicap.

    Un protocole détaille les règles sanitaires pour les écoles et les établissements scolaires :

    • masque obligatoire pour les élèves de plus de 11 ans et les adultes ;
    • limitation du brassage des élèves et ventilation ;
    • gestes barrières et lavage des mains.

    Le protocole précise qu’une « attention particulière doit être apportée aux élèves en situation de handicap pour leur permettre, en fonction de leur âge, de réaliser les gestes barrières et de distanciation par une pédagogie, des supports ou, le cas échéant, un accompagnement adapté ».

    « Accueillir l’ensemble des enfants en situation de handicap » :

    Le dossier de presse consacre un volet spécifique à la rentrée scolaire des enfants en situation de handicap. Deux nouveautés sont annoncées :

    • Un numéro national vert unique (0 805805110) : il permet de joindre, grâce à un serveur interactif et selon le besoin, soit la cellule départementale, soit la cellule nationale Aide handicap École. C’est le numéro à joindre si, malgré une notification de la MDPH, un enfant n’a pas d’AESH à la rentrée.
    • Une commission d’affectation spécifique : les directions des services départementaux de l’éducation nationale (académies départementales) ont mis en place une commission d’affectation spécifique pour chaque enfant ou adolescent en situation de handicap sans solution de scolarisation.

    Des moyens supplémentaires sont également mobilisés pour le déploiement du service public de l’École inclusive :

    • Le recrutement de 8 000 nouveaux postes d’accompagnants : 4 000 nouveaux recrutements d’équivalents temps plein ont été décidés pour la rentrée 2020, ce qui porte à 8 000 le total des créations d’emplois d’accompagnants d’enfants en situation de handicap (AESH) au 1er septembre prochain.
    • 350 nouvelles unités localisées pour l’inclusion scolaire créées : 85 Ulis en école ; 205 Ulis en collège ; 60 Ulis en lycée.
    • Le déploiement des pôles inclusifs d’accompagnement localisé (Pial) : deux tiers des établissements scolaires organisés en Pial à la rentrée avec un objectif de 100 % à la rentrée 2021 ;
    • La coopération avec le secteur médico-social renforcée avec 225 nouvelles unités d’enseignement externalisées (UE et UEE).