Revendications - Page 7

  • Signons tous la pétition - Suppression de la prise en compte des revenus du conjoint pour le calcul de l’Allocation adulte handicapé (AAH)

    megaphone-aah-couple-660x330.png

    Une pétition sur le site du Sénat a recueilli plus de 25 000 signatures. Ses soutiens demandent aux sénateurs d’adopter la proposition de loi votée par l’Assemblée nationale en février et visant à individualiser l’AAH. Le Sénat a lancé une étude d’impact sur cette mesure.

    Le compteur s’agite sur la plateforme e-pétitions du Sénat. C’est sur ce site que Véronique Tixier a déposé, début septembre, un texte demandant aux sénateurs de supprimer la prise en compte des revenus du conjoint pour le calcul de l’Allocation adulte handicapé (AAH). Jusqu’à il y quelques jours encore, la pétition de cette femme en situation de handicap, privée d’AAH car vivant en couple, était passée relativement inaperçue.

    Activisme en ligne

    ==> la suite de l'article

    la pétition à signer

  • Transports et handicap : démarrage poussif et dérapages incontrôlés pour la loi mobilités

    bus-handicap-reforme-LOM-660x330.png

    Un an après l’adoption de la loi mobilités, rares sont les collectivités ayant déjà adopté trois de ses mesures phares pour les voyageurs en situation de handicap. Et l’enquête menée par faire-face.fr révèle que beaucoup d’entre elles n’appliquent pas un tarif réduit à l’accompagnateur de tout titulaire de la CMI, mais seulement à certains d’entre eux. Ce qui est hors-la-loi.

    Un cadeau de Noël à la veille des fêtes ? Hier, mercredi 9 décembre, le conseil d’administration d’Île-de-France mobilités a adopté de nouvelles conditions tarifaires pour l’accompagnateur d’un voyageur en situation de handicap sur le réseau de transports en commun de la région. Si ce dernier est titulaire d’une carte mobilité inclusion (CMI), alors la personne qui l’accompagne bénéficiera d’un demi-tarif. Et s’il s’agit d’une CMI invalidité avec la mention besoin d’accompagnement, ce proche voyagera gratuitement.

    ==> la suite

  • France Assos Santé demande une vraie transparence sur les contrats d’achats anticipés de vaccins contre la COVID-19

    Capture.JPG

    France Assos Santé et 38 associations européennes ont exprimé, dans un communiqué commun, leur soutien à l’accès public aux contrats d’achats anticipés de vaccins contre la COVID-19 conclus par la Commission européenne pour le compte des Etats membres. Si, comme l’a affirmé la Commissaire européenne à la santé Kyriakides, « la transparence crée la confiance », cette transparence ne peut pas être à géométrie variable et elle doit s’appliquer aux contrats conclus avec les entreprises pharmaceutiques, comme elle s’applique aux données cliniques des vaccins qui recevront une AMM européenne[1].

    Les pays européens ont fait « le choix du collectif » en achetant ensemble, sous ...

    ==> la suite

  • Lancement des travaux d'accessibilité à la gare de Nogent le Rotrou

    lancement-des-travaux-sncf-a-nlr-harold-huwart-naaima-mejani_5088634.jpg

    Rénovation du souterrain, mise en place de deux ascenseurs, rehaussement des quais, réfection des éclairages, changement du mobilier… La gare de Nogent vise une meilleure accessibilité.

    La gare ferroviaire de Nogent-le-Rotrou n’a pas connu pareil chantier depuis 50 ou 60 ans. Alors sans remonter à mai 1857, année de sa mise en service, on pourra se souvenir que la dernière grosse intervention qui y a été menée a concerné la mise en place du passage souterrain au début des années 1960.

    Cette fois, avec le chantier qui va démarrer dans les jours qui viennent, les travaux vont de nouveau concerner l’amélioration de l’accessibilité des voyageurs et leur sécurité. « C’est une mise à jour importante », a salué lundi le maire (MR) de Nogent et vice-président de la Région Centre-Val de Loire, Harold Huwart au cours...

    ==> la suite

     

  • Élèves handicapés : Les mairies doivent financer l’accompagnement durant le périscolaire

    cantine-accompagnement-élèves-handicapes-660x330.png

    Un élève handicapé a besoin d’être accompagné durant les temps de cantine, de garderie… ? Au primaire, la mairie a la responsabilité de financer les heures d’aide humaine notifiées par la CDAPH. Au collège, c’est le département ; et au lycée, la Région, a tranché le Conseil d’État.

    Qui doit payer ? Pour les heures de cours, il n’y avait aucun doute : l’Éducation nationale est tenue d’employer des AESH pour accompagner les élèves en situation de handicap, dont le besoin a été reconnu par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

    Mais pour les temps de garderie, avant et après l’école ? Et, plus généralement, pour les activités éducatives, sportives et culturelles organisées par les mairies, les départements ou les régions dans établissements scolaires, pendant le temps libre des élèves ?

    ==> la suite

  • Enquête - Espace éthique "Covid-19 - Vivre confinés à domicile"

    esp.JPG

    Ce questionnaire ne vous prendra pas plus de dix minutes.

    Cette enquête est menée par l’Espace éthique Île-de-France et son Observatoire « Covid-19, éthique et société », dans le cadre d’un partenariat avec l’association « Voisins solidaires ». Elle vise à mieux comprendre la période du second confinement en interrogeant tout ceux qui l'ont vécu (personnes confinées, avec potentiellement une maladie ou un handicap, intervenants à domiciles, bénévoles...) afin de produire des ressources éthiques utiles à tous.

    Afin que ces ressources soient pertinentes, l’enquête vise à identifier :
    - le ressenti, les difficultés et inventions des personnes confinées, des proches de personnes malades ou handicapées, des professionnels et des bénévoles,
    - et les actions mises en œuvre qui pourraient en inspirer d’autres.

    Nous vous remercions par avance du temps que vous consacrerez à y répondre.
    Afin que nous puissions bénéficier de la plus large expertise, n’hésitez pas à le diffuser à vos équipes et à vos collègues.

    ==> répondre au questionnaire

     

  • Vente de calendriers du groupe jeunes APF France Handicap au profit de mamamans d'enfants en situation de handicap

    Calendrier.JPG

    Nous sommes un groupe de jeunes de la région Centre Val de Loire, tous en situation de handicap et nous avons envie de nous exprimer, de nous engager pour des causes qui nous tiennent fortement à cœur. Nous sommes profondément attachés à certaines valeurs telle que la solidarité, la justice et nous voulons porter des projets utiles à l’autre, porteur de sens.  Notre préoccupation est essentiellement axée sur le regard que la société porte sur nous. Nous souhaitons être reconnus en tant que personne et non pas être définis au regard de notre handicap.

    Une pause pour les mamans

    Aujourd’hui, nous créons un calendrier qui est mis en vente, avec un prix conseillé de 10€, pour récolter des fonds afin d’offrir des moments de répits à des mamans avec des enfants en situation de handicap.

    Plus encore, les mamans avec des enfants en situation de handicap que les autres mamans, veulent des moments d’évasion. Ces besoins de liberté pour reprendre leur souffle, pour profiter d’une parenthèse éphémère, sont autant de signes pour se déconnecter de leur réalité, souvent surchargée.

    Ces épisodes d’évasion, ces instants magiques, nous pouvons leur offrir avec l’achat d’un simple calendrier,

    Vous pouvez passer vos précommandes aux différentes délégations de la région centre val de Loire :

    APF28 : 02 37 28 61 43

    ou sur le site : http://bit.ly/une-pause-pour-nos-mamans

     

    Reste à vous de subjuguer des instants de vie pour nos mamans !

     

  • DuoDay d'Adelina Bouilly : Sa journée dans un agenda de Ministre !

    content.jpg

    Adelina Bouilly, 25 ans, éducatrice spécialisée, est élue à la Commission politique nationale de la jeunesse (CNPJ). Lors de l'opération DuoDay, une journée d’échange entre personnes en situation de handicap et professionnels, Adelina a accompagné Sarah El Haïry, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement auprès du ministre de l'Éducation nationale.

    Comment s'est déroulée votre journée DuoDay au Ministère de l'Éducation nationale ?

    J’ai suivi toute la journée Sarah El Haïry, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement. Nous nous sommes d’abord retrouvées dans les locaux de BFMTV où la secrétaire d'État était interviewée sur le lancement d’une plateforme de e-bénévolat. J'ai été accueillie par son chef de cabinet qui m’a présenté son équipe composée d'une vingtaine de personnes.

    Puis, en voiture, nous sommes rentrées ensemble au Ministère et c'est là que nous avons commencé à faire connaissance. Ces moments informels sont importants pour échanger. Elle m’a posé beaucoup de questions sur mes diplômes et mes projets professionnels. Une fois dans son bureau, j'ai pu constater combien elle travaille intensément, en communication quasi-constante avec ses collègues, en visio ou par téléphone, en binôme ou en groupe, et sur de nombreux sujets à la fois.

    ==> la suite de l'article