Revendications - Page 9

  • Radio Roue Libre - Emission sur l'accès aux droits

    roue libre.jpg

    Pour cette deuxième saison de radio roue libre, notre avocate Maître Pierrey et Simon Schmit vous proposeront une émission par mois. Bénévolement, ils répondront aux questions que vous allez leur envoyer par mail. Grâce à eux, vous serez éclairés sur vos droits.

    Simon et Maître Pierrey ouvriront donc le bal le 27 Octobre de 14h30 à 16h30. Nous espérons que vous serez nombreux à écouter cette émission.

    VOUS SOUHAITEZ POSER UNE QUESTION JURIDIQUE A MAITRE PIERREY ?

    ENVOYER UN MAIL AVEC VOTRE INTERROGATION AVANT MERCREDI 21 OCTOBRE 2020,

    Maître Pierrey y répondra en direct.

    Mail : radiorouelibre@outlook.fr

    Pour écouter la radio, en attendant de la création d'un site dédié, vous devez vous connectez à la chaîne Twitch aux horaires de diffusion : Cliquez sur le lien suivant aux heures de diffusion : https://www.twitch.tv/apfidftv

  • Le schéma départemental de l'autonomie contesté par les représentants des usagers

    florian-salesse-montlucon-le-24-06-19-fatima-loureiro-coordi_4962349.jpeg

    Les élus du Conseil départemental se sont réunis, ce lundi 5 octobre 2020. Ils ont notamment adopté le schéma départemental de l'autonomie.

    Les élus du Conseil départemental d'Eure-et-Loir se sont réunis, une partie dans l'hémicycle place Châtelet, l'autre partie en visioconférence, ce lundi 5 octobre 2020. Élisabeth Fromont (Chartres 2), vice-présidente du Conseil départemental, animait la séance.

    Les conseillers départementaux sont notamment revenus sur les aides apportées aux collégiens pour l'enseignement à distance, ont adopté le schéma départemental de l'autonomie et approuvé la rétrocession de voies départementales à des communes. 

    ==> voir la suite

  • Vincent interviewé sur radio Intensité - APF France Handicap contre une régression de l'offre de services dans les transports REMI

    remi_bus_1.jpg

    APF France Handicap « inquiets des conditions offertes aux personnes à mobilité réduite ». L'association alerte la Région qui vient de lancer appel d’offres pour les transports publics routiers non urbains en Eure et Loir. Et après avoir « étudié attentivement le cahier des charges », ce cahier des charges va engendrer des régressions sur une partie des services actuels selon l'APF. De quoi inquiéter l'association alors que « d’ici la fin de l’année, le réseau REMI 28 sera encadré pour les dix ans à venir ».

    L’association espère faire réagir les élus du département alors que les élections régionales se profilent

    Vincent SIMON, Représentant Départemental à l'APF France Handicap était l'invité de Christophe Blondel lundi dernier.

    ==> écoutez l'interview sur l'article en fin de page

  • Handicap : quand l’AAH stagne, la pauvreté bondit

    restos-du-coeur-pauvrete-660x330.png

    Fin 2018, 45 % des allocataires de l’AAH étaient pauvres en conditions de vie, révèle une récente étude de la Drees. C’est six points de plus qu’en 2012. Pourquoi ? Sans aucun doute parce que, pendant cette même période, l’AAH a augmenté à peine plus vite que l’inflation. 

    Possédez-vous deux paires de chaussures ? Avez-vous un peu d’épargne à disposition ? Ou bien êtes-vous très souvent à découvert ? Ces questions, et bien d’autres, l’Insee les pose régulièrement aux Français.

    En effet, la pauvreté ne se mesure pas uniquement avec des indicateurs monétaires (voir encadré ci-dessous). Elle s’appréhende aussi à l’aune des difficultés rencontrées dans la vie quotidienne ou des privations d’éléments du bien-être standard. Ce que les statisticiens appellent la pauvreté en conditions de vie.

    Une semaine de vacances par an ?

    ==> la suite

  • Les travaux d'accessibilité des quais (ascenseurs) ont débuté à la gare de Dreux

    Vu dans l'Echo Républicain

    redim-gare_4948275.jpeg

    Le chantier débute dès cette semaine avec la neutralisation d’une grande partie du hall. Première étape de la modernisation de la gare de Dreux qui prendra fin en 2022.

    1/ L’éclat et la fonctionnalité retrouvés du hall

    Ce lifting total a pour ambition de rendre les lieux « plus accueillants et plus fonctionnels » mais aussi plus esthétiques avec la mise en valeur du cachet architectural ». L’ensemble de la signalétique et du mobilier sera changé et comprendra un nouvel espace d’attente. Doté d’un nouveau revêtement au sol, composé de pavés en grés, le hall sera plus lumineux avec un éclairage led et la mise en valeur des verrières donnant sur les quais. « Elles sont actuellement cachées par le bandeau servant aux horaires des trains. » L’aménagement sera complété par la pose de menuiseries sur les tympans et d’une nouvelle signalétique. Les voyageurs disposeront toujours du relais Hubiz vendant journaux, épicerie et p’tit café.

    2/ L’arrivée tant attendue des ascenseurs

    ==> suite de l'article

     

  • Les associations de personnes en situation de handicap s'inquiètent de l'avenir du réseau Rémi en Eure-et-Loir

    Vu dans l'Echo Républicain

    reseau remi.JPG

    La délégation de service public (DSP) pour le réseau de transport Rémi doit être renouvelée fin 2020. Plusieurs associations de personnes handicapées s’inquiètent du nouveau cahier des charges.

    Au nom de plusieurs associations représentant des personnes en situation de handicap, APF France handicap lance un appel à la Région Centre-Val de Loire au sujet des transports Rémi. La délégation de service public (DSP) pour le transport hors agglomération (devenu compétence régionale en 2017) doit être renouvelée à la fin de l’année, pour commencer début janvier 2021.

    L'association pointe plusieurs sujets d'inquiétude :

    ==> la suite

    1. Mise en accessibilité des cars et des points d'arrêts

  • Accessibilité et handicap : à quoi ressembleront les logements évolutifs ?

    plan-logement-evolutif-660x330.png

    Un arrêté vient de rendre obligatoire les douches de plain-pied dans tous les nouveaux appartements. Ce texte complète la réglementation existante pour les logements évolutifs, qui vont devenir la norme. Ils doivent être conçus de manière à être rendus accessibles aux personnes en fauteuil roulant par des travaux simples. Visite guidée.

    Fini, ou presque, les logements accessibles : place aux logements évolutifs. Rappelez-vous, c’était bien avant la crise sanitaire, le confinement et les protocoles Covid-19. Le 16 octobre 2018, le Parlement adoptait la loi portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, la fameuse loi Élan. Son article 64 avait suscité l’opposition des associations de personnes handicapées car il abaissait la part des logements accessibles.

    Jusqu’alors, c’est la règle des 100 % qui s’appliquait. Plus précisément, tous les appartements situés au rez-de-chaussée d’un immeuble neuf sans ascenseur devaient être aux normes accessibilité. Et dans les bâtiments neufs équipés d’un ascenseur, tous étaient tenus de l’être, y compris en étages.

    ==> la suite